Accueil > Vie municipale > Sécurité > Sûreté nucléaire

Sûreté nucléaire

Contenu de la page : Sûreté nucléaire

Que faire en cas d’alerte ?

Des plaquettes d’information, sont disponibles en mairie. Les responsables d’établissements scolaires disposent également de consignes strictes. Mais le b.a.-ba consiste dès le signal d’alerte (sirène, voiture avec haut parleur…) à :

  • Vous mettre à l’abri dans un bâtiment et y demeurer tant que vous n’avez pas l’autorisation d’en sortir.
  • Laisser vos enfants à l’école. N’allez surtout pas les chercher, les enseignants s’en occupent.
  • Fermer portes et fenêtres, couper les ventilations et boucher toutes les entrées d’air.
  • Écouter la radio et regarder la télé régionale où seront diffusées consignes et recommandations.
  • Éviter de téléphoner, cela encombre les réseaux et gêne les secours. Selon la nature de l’accident, la prise de cachet d’iode sera nécessaire. Attendez que les autorités vous le demandent. En cas d’évacuation de votre logement, pensez à vous munir de vos papiers, rassemblez des vêtements dans un sac bien fermé, coupez le gaz et fermez votre porte à clef.

Que faire en fin d’alerte ?

Le signal de fin d’alerte est une sonnerie monotone de 30 secondes.
Suivez les consignes.

Téléchargements

Les comprimés d’iode, un moyen efficace pour protéger la thyroïde en cas d’accident nucléaire septembre 2016

Communiqué de presse : Campagne d’information et de distribution préventive de comprimés d’iode autour de la centrale de Tricastin

PDF - 345.2 ko
Télécharger
Consignes - Risques industriels majeurs juin 2013 PDF - 991.5 ko
Télécharger