Accueil > A LA UNE > Covid-19 : le point du maire

Covid-19 : le point du maire sur le contexte sanitaire

Contenu de la page : Covid-19 : le point du maire sur le contexte sanitaire

Le communiqué du maire, Jean-Michel Catelinois, ce vendredi 22 janvier.

Bonsoir à toutes et à tous,
Comme vous le savez, le gouvernement a engagé un vaste plan de vaccination pour enrayer le virus de la Covid-19.
Un virus qui continue de se propager notamment sur notre commune, ce qui doit nous rappeler que le combat n’est pas fini.
Vous êtes nombreux à m’interroger sur la situation et à me faire part de vos remarques et réactions au regard de l’organisation mise en place.
Je comprends tout à fait que le dispositif ne soit pas parfait et par exemple qu’il aurait été plus pratique d’envisager la mise en place d’un centre de vaccination sur Saint-Paul-Trois-Châteaux.
Je l’appelle de mes vœux bien évidemment.

La décision a été prise de vacciner en priorité celles et ceux qui apparaissent être les plus fragiles. Cette décision apparaît tout à fait normale.
Des informations dont nous pouvons disposer, l’arrivée de nouveaux vaccins devrait permettre d’améliorer l’organisation actuelle et de déployer sur tout le territoire des centres de vaccination.

Nous espérons tous que cela puisse aller plus vite, c’est normal.
Pour autant la réalité, doit nous appeler à la raison et au pragmatisme.
La réalité des approvisionnements en vaccins disponibles doit aussi nous faire comprendre qu’il faut du temps. Faut-il souligner d’ailleurs que cet approvisionnement a été organisé sur le plan européen pour justement éviter une surenchère et garantir une égale et juste répartition des doses parmi les pays membres.

Nous avons été nombreux, parmi les maires, à proposer nos services pour faciliter l’organisation de la vaccination.
A Saint-Paul-Trois-Châteaux, nous sommes dans les ’’starting-block’’ si la décision devait être prise d’implanter un centre de vaccination dans notre ville.
Certains médecins, infirmiers ou infirmières se sont même portés volontaires pour y participer.

En attendant, nous avons bien évidemment déployé, avec le CCAS, un dispositif de veille et de soutien. Les personnes fragiles qui sont recensées ont été contactées et orientées pour les inviter à se faire vacciner. Des solutions sont recherchées, au cas par cas, pour celles et ceux qui se trouveraient isolés ou dans la difficulté.
Il nous tous rester vigilants car plusieurs mois seront nécessaires pour que la vaccination soit effective pour tous les Tricastins qui le souhaitent.

En attendant, le virus continue de se propager et la prudence reste de mise.
Ce n’est pas le moment de baisser les bras.
Je ne peux une nouvelle fois que vous inviter au respect le plus strict des gestes barrières en respectant les distanciations, en vous lavant les mains régulièrement, en portant un masque.

Nous tentons à notre niveau d’adapter au mieux nos organisations et prenons les dispositions que nous estimons nécessaires pour limiter la propagation du virus.
C’est ce que nous avons pu faire au sein du groupe scolaire du Resseguin où plusieurs personnels et écoliers ont été touchés par la Covid.

La première décision prise par Monsieur le Préfet sur demande du directeur académique a été de fermer cet établissement pendant 7 jours.
Je sais que certains parents ont dès lors dû trouver un peu dans la précipitation des solutions de garde pour leurs enfants même si les dispositifs gouvernementaux de prise en charge sont prévus pour l’un des parents.

Si la reprise des cours a été autorisée par les services de l’Education nationale à l’issue de ce délai des 7 jours, nous avons pour ce qui nous concerne décidé de fermer les services périscolaires et de restauration du Resseguin dont la collectivité a la compétence et ce jusqu’à ce vendredi 22 janvier. En effet, 12 des 14 agents intervenant sur cette école ont été affectés par la Covid, l’un ayant depuis été hospitalisé. Nous pensons bien évidemment à eux et leur souhaitons un prompt rétablissement.

A l’heure actuelle, les services municipaux que je remercie pour leur mobilisation ont pu envisager une nouvelle organisation pour rouvrir les structures dans de bonnes conditions sanitaires. Ainsi, dès lundi 25 janvier, l’accès au service périscolaire et à la cantine sera de nouveau possible.
Comprenez-bien que notre souhait n’a certainement pas été de venir contraindre les parents, mais bien de tout mettre en œuvre pour garantir un accueil des enfants qui puisse se faire dans les meilleures conditions sanitaires et de sécurité.

Veillez sur vous, veillez sur vos proches.
C’est bien ensemble que nous arriverons à lutter contre la Covid-19, que nous arriverons à faire en sorte d’arrêter la propagation.
Merci